Historique du Club

Au tout début …

Du Colonel AMOROS (1818) en passant par Victor DURUY (1868) dont on adoptera la méthode dans la plupart des collèges et lycées de l’époque, la gymnastique avait pour but de préparer les futurs soldats.

« L’idée était qu’en renforçant les individus on fortifiait la nation, pour se préparer à la guerre » – 1868, Victor Duruy, ministre de l’Instruction publique de Napoléon III.

Ces “bataillons scolaires”, loin de faire l’unanimité, sont décriés par les hygiénistes qui font progressivement valoir leur point de vue : développer la force et l’adresse des enfants par des récréations actives, des jeux de plein air ou des exercices sportifs.
On organise ainsi des « lendits », rassemblements festifs en extérieur où les élèves réalisent des mouvements d’ensemble. Un hymne au corps sain et à la discipline. La gymnastique se médicalise.

Après les pertes causées par la Grande Guerre, l’éducation physique devient un enjeu social et politique, le sport comme vitrine d’un pays.

« Faisons du point d’interrogation qu’est la silhouette du Français actuel le point d’exclamation en extension affirmative que doit être celle du Français de demain » – 1922 Docteur Tissié.

Jusqu’au milieu du XXe siècle, les élèves sont ainsi littéralement « redressés » à grands coups de leçons de maintien.

C’est donc dans ce contexte qu’est créé le Club Athlétique Fumacien !
Dans le Bulletin Officiel n° 19230244 paru le 9 septembre 1923, le Club Athlétique Fumacien a pour objet de « développer et préparer la gymnastique, l’éducation physique et de préparer les Jeunes gens au service militaire ».

Les statuts vont progressivement évoluer.

L’association “suscitera parmi la jeunesse de l’un et de l’autre sexe, le goût des exercices physiques et de la gymnastique de loisir ou de compétition. Elle devra organiser et diriger tout ce qui a trait à l’éducation pour la pratique de la gymnastique d’agrès et de sa préparation tant masculine que féminine.”

Initialement proposée pour préparer les soldats de demain, la gymnastique se tourne vers des pratiques loisirs pour les enfants d’aujourd’hui. Elle n’en garde pas moins une certaine rigueur.

Le Club Athlétique Fumacien conservera cependant un fort attachement aux valeurs patriotiques en participant aux défilés et cérémonies commémoratives.

Les années 70-90 …

L’arrivée de Monsieur Jean-Louis BLANC, professeur d’EPS au collège Briand de Revin, a insufflé une philosophie de travail tournée vers la compétition pour un bon nombre de générations de jeunes. Ce nouvel élan donné au club a permis à de nombreux gymnastes de briller en demi-finale ou finale de championnat de France.

Professionnalisation de l’association en 1996

Dans un contexte où le nombre de bénévoles assurant les cours tendait à diminuer et où les exigences techniques, organisationnelles et législatives augmentaient, le club s’est tourné vers une solution stable dans le temps afin de pérenniser l’activité.
Sébastien SIMON, Breveté d’Etat en Gymnastique, sera salarié de l’association dès 1996 et restera au club pendant plus de 20 ans ! Il aura lui aussi marqué le club par son professionnalisme et sa prévenance de tous les instants auprès de ses gymnastes.

2008 : Construction du Complexe Sportif du Bois du Ham

La Petite salle des Fusillés où se sont entraînés plusieurs générations de gymnastes !

La Salle spécialisée de Gymnastique Jean-Louis BLANC

Effet Zumba et explosion du nombre de licenciés

En 2013, le club voit ses effectifs doubler, il passe de 220 à 437 licenciés ! Plus de 180 adultes viennent alors pratiquer des séances de remise en forme, Step, stretching ou de “Zumba” très en vogue à l’époque.
L’effet de mode s’estompera rapidement en 2 saisons et les effectifs reviendront à leur niveau initial.

Match France-Belgique-Monaco

Organisé par le Comité Départemental de Gymnastique des Ardennes en collaboration avec la Ville de Fumay et le club, ce match international a été un événement particulièrement fort de ce mois d’août 2019 !

Fumay, Centre de Préparation des Jeux Olympiques

Octobre 2020 : dans le cadre “Terre de jeux”, le complexe sportif du Bois du Ham de Fumay reçoit un avis favorable pour accueillir une délégation de gymnastes en vue de la préparation aux J.O. 2024 de Paris.

Le Club Athlétique Fumacien s’engage à tout mettre en œuvre pour aider et accompagner la Municipalité de Fumay dans son projet d’accueil d’une délégation étrangère dans le cadre de sa préparation pour les JO de PARIS 2024.